Aux Pieds des Femmes

15 novembre 2005

Présentation

Je me suis aperçu, en recevant un message d'une personne adorable, qu'il manquait manifestement quelque chose à ce blog....

On parle, on parle, et l'on ne s'aperçoit même pas que l'on a pas satisfait à la chose la plus élémentaire, à savoir se présenter aux yeux des autres...

Je vais donc essayer de réparer cette omission tout à fait blâmable.

Je suis un homme de la seconde moitié de la quarantaine, je mesure 1,75m pour 74Kg, mes cheveux sont chatain clair et j'ai de grands yeux bleus.

Je suis d'origine polonaise, par ma mère, périgourdine par mon père.

Je suis juif ashkénaze quand bien même je ne pratique aucune religion pour ma part, mais j'appartiens à la communauté.

J'exerce une profession libérale, à caractère juridique, qui ne me correspond qu'assez peu, force est de le constater, étant d'un tempérament plutôt rebelle et rock'n roll.

Je suis passionné de moto, plus spécialement de Harleys Davidsons et passe beaucoup de temps à sillonner les routes de ce merveilleux pays.

Pour les connaisseuses (je m'intéresse nettement moins aux connaisseurs), j'ai, pour Paris, un springer ic 1450cc, et pour les balades un roadking anniversaire monté en 1550cc.

J'ai fait assez longtemps partie du bureau d'organisation d'un club Harley parisien mais maintenant je me laisse porter et me contente de participer à des sorties que d'autres organisent, ce qui n'est pas non plus désagréable....

Je ne suis pas un homme libre mais dispose de tres grandes libertés....Celà veut dire quoi?

Je suis marié depuis 20 ans avec une Femme merveilleuse et j'ai une fille qui va avoir cet age.

Nous avons construit, au fil du temps, une relation d'exceptionnelle complicité et travaillons même ensemble... Mais les années passant, la tendresse a remplacé l'amour et il est vrai que nous ne partageons pas les mêmes intérêts.

Elle n'est guère fan de chevauchées motocyclistes et apprécie moyennement les sorties en groupes.

Si nous avons, au début de notre couple, beaucoup joué ensemble, notamment les jeux que je décris au hasard des notes écrites dans ce blog, son intérêt pour ceux-ci s'est émoussé depuis bien longtemps.

Exceptionnelle elle est, car elle comprend que j'ai besoin de vivre une vie différente, mais elle sait aussi que je reviens toujours au port et qu'il n'est nullement question que je brise mes attaches.

Toutefois, il n'en demeure pas moins que je recherche toujours celle qui va devenir ma complice et me faire perdre le restant de mes libertés en m'assujettissant à elle...

Certes je ne briserai pas mon couple mais j'aspire néanmoins à une relation durable et à une emprise certaine sur ma personne par celle qui aura le désir de partager une grande part de ma vie.

Le jeu est ouvert...

Posté par Esclave à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Ashraff

Mon téléphone a sonné vers 14 Heures.

"Salut, c'est Ashraff, j'ai besoin de te voir, tu es libre?"

Je pouvais me rendre libre et ma réponse fut donc positive.

"Ok tu viens à 15 Heures 30. A toute".

Ashraff est une de mes amies depuis plus de 5 ans maintenant. Elle est Marocaine, pleine de charme et c'est un amour, parfois.

Là d'évidence au ton de sa voix et à la briéveté de notre échange, je savais que ce n'etait pas le jour.

Elle n'habite pas tres loin de mon Cabinet, en banlieue parisienne proche, mais comme c'est la banlieue je me suis bien évidemment planté dans le dédale des rues car je ne vais pas chez elle tous les jours, tant s'en faut.

Là je ne l'avais pas vue depuis le mois de Septembre quand bien même je l'ai eue à de multiples reprises au téléphone entre deux, car il est bien rare qu'une semaine se passe sans que l'un ou l'autre n'appelle.

Donc je suis arrivé chez elle à 15 Heures 35.

La porte s'est ouverte et elle m'a à peine dit bonjour.

J'ai reçu la première paire de gifles qui m'a surpris quand bien même je la pressentais et qui m'a fait esquisser un mouvement de recul.

Je me suis repris rapidement et j'ai reçu les autres sans broncher, mais suis incapable de dire combien me sont arrivées sur le visage.

Il est rapidement devenu brulant et douloureux.

Elle, elle ne parlait même pas, se contentant de me gifler froidement, et je mesurais sa colère dans l'eclair de ses yeux noirs.

"Je suis très enervée et n'ai aucune envie de t'en donner les raisons maintenant" me dit elle au bout d'un moment qui me parut une eternité.

"Déshabille toi et mets tes mains derrière ton dos."

Elle est revenue avec la ceinture d'une robe de chambre et me les a attachées serrées et sans aucune précaution.

Elle était devant moi et m'a regardé un moment.

Pas un sourire sur son visage, pas une seule marque de tendresse.

Elle a défait et retiré la ceinture de son jean et a commencé à me frapper sur tout mon corps, tournant autour de moi comme un fauve.

Elle prenait tout son temps entre chaque coup et à la douleur s'ajoutait pour moi l'angoisse du coup suivant et de ne pas savoir quand la punition s'arréterait.

Elle a juste dit à un moment : "et en plus tu n'es pas même foutu d'arriver à l'heure...."

Il n'y avait rien à répondre et elle n'aurait de toute manière toléré aucune intervention de ma part.

Puis d'un coup elle a arrété de me frapper et m'a détaché les mains.

"Allez rhabille toi et casse toi." Elle n'a rien ajouté de plus...

J'ai obtempéré sans un mot, un peu pantois, un peu groggi, pas mal endolori.

La pluie sur mon visage a au moins eu l'intérêt d'en calmer le feu.

Le téléphone a sonné en toute fin d'après-midi; c'était elle.

"Merci d'être venu, celà m'a fait du bien. Je te phone la semaine prochaine pour aller déjeuner ou pour se faire un diner."

C'est Ashraff et je l'aime telle qu'elle est....

Posté par Esclave à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Réflexions sur le Pouvoir

La Femme dispose du pouvoir de donner la vie.

Pourquoi n'aurait elle dès lors pas le droit et les pouvoirs de donner la Mort??

Le droit d'auteur ne confère t'il pas la libre disposition des ses créations...

Posté par Esclave à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toi !

J'ai le désir de te découvrir, celle qui deviendra ma muse, ma Déesse, parfois ma Maîtresse.

J'ai soif de toi.

L'envie d'apprendre par cœur chacun de tes traits, chaque grain de ta peau.

De te contempler, radieuse quand tu es apprêtée, mais de m'émerveiller de ta Beauté quand tu es naturelle et tout simplement Femme.

De me saouler des effluves que tu as choisies pour affirmer ta féminité, mais de m'enivrer de tes odeurs personnelles que tu dissimules aux autres, incapables de les accepter, mais qui sont la réalité de ta merveilleuse existence terrestre.

J'ai hâte de toi...

Posté par Esclave à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Je te cherche...

Je te cherche, TOI, la jeune Femme mince et joueuse avec laquelle je vais partager 1000 et une choses et tant de complicité....

Mais celle qui, par un seul regard, me donnera le désir de me mettre à genoux face à elle et de baiser ses pieds pour lui rendre un hommage tellement mérité....

Celle qui m'accompagnera dans toutes mes virées, sans se soucier de la couleur du ciel ou de la température hivernale...mais qui, une fois calfeutrés ensemble dans un univers molletonné, aura tous pouvoirs de me faire chèrement payer les intempéries surmontées....Parfois un simple ceinturon réchauffe autant celui qui l'utilise que celui qui en reçoit les morsures....

Celle que j'aurai envie de respecter plus que tout, à qui j'aurai envie d'obéir sans même réfléchir, que j'aimerai et vénérerai telle la Déesse qu'elle est et deviendra à mes yeux emerveillés.

Celle par qui et pour qui j'aspirerai à connaître et surmonter la souffrance pour lui en faire offrande sur l'autel de sa Beauté.

Celle qui deviendra ma meilleure amie, ma plus grande complice, à qui je ne cacherai rien de ce que je suis, de ce que je pense, de ce que je ressens.

Celle à qui j'aurai plaisir à échanger le meilleur de moi-même contre le pire d'elle-même.

Celle pour qui j'aspire à devenir, à ses yeux, seul responsable de ses moindres contrariétés et le reel souffre douleur, l'éxutoire sur qui elle puisse se soulager les nerfs à chacun de ses mauvais jours, sans même jamais avoir à s'en justifier ou s'en expliquer si elle ne le souhaite pas, et dans le seul but qu'elle puisse se libérer et retrouver à mes dépens son calme, sa sérénité et sa joie de vivre.

Mais aussi celle avec laquelle j'aspire à pouvoir partager une immense tendresse et qui n'ait pas de déplaisir à se lover parfois dans mes bras pour y trouver, douceur, calme et protection....un moment de bien-être...

C'est toi??? Viens à moi... Je t'espère tellement

Posté par Esclave à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bienvenue !

bienvenue à toi, la Femme mince, joueuse, parfois autoritaire, quelquefois sévère, qui apprecie la moto, spécialement les Harleys, et qui ne deteste pas les longues balades partout en France...

Fais moi un petit signe, un clin d'oeuil, un appel de phare.

Si tu pilotes toi-même, rejoins moi pour rouler ensemble.

Si tu ne pilotes pas, je t'attends pour devenir ma cavalière complice.

Posté par Esclave à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]